Fast Forward (Rapper)

Fast Forward (bürgerlich Peter Sreckovic) ist ein deutscher Rapper, Musikproduzent und Gründer des Musiklabels Put Da Needle To Da Records (PDNTDR).

Sreckovic wuchs in Köln auf. Wegen eines Studiums an der RWTH Aachen ging er Anfang der 1990er nach Aachen. Dort schloss er sich mit den beiden Rappern Scope und Tuareg zur Rapformation STF zusammen. Um sein erstes Soloalbum zu veröffentlichen country football shirts, gründete er 1996 das Label Put Da Needle To Da Records metal water bottles safe. Auf dem Label erschienen später unter anderem Kool Savas, die Ruhrpott AG und Creutzfeld & Jakob. PDNTDR entwickelte sich dadurch zu einem der bedeutendsten Hip Hop Labels in Deutschland. Das Label musste 2004 Insolvenz anmelden. In einem Disstrack namens „Track gegen Peter“ der ehemaligen PDNTDR-Künstler Kool Savas und Germany wurden Sreckovic Betrug, Geldgier und zwielichtige Geschäftsmethoden vorgeworfen, doch man hat sich nach vielen Jahren wiedergetroffen, ausgesprochen und Frieden geschlossen are meat tenderizers safe.

Nach dem Aus von PDNTDR nahm Peter Sreckovic sein Studium an der RWTH Aachen wieder auf und machte 2006 seinen Abschluss als Diplomingenieur Elektrotechnik & Informationstechnologie. Nach diversen Stationen als Software-Entwickler bei Konzernen und kleineren Software-Unternehmen gründete Peter Sreckovic 2014 seine eigene SEO und Webdesign Agentur namens da Agency und arbeitet seit 2016 als Software-Entwickler bei einem Kölner Cloud-Computing-Spezialisten.

bei Discogs


Posted in Uncategorized and tagged , , by with no comments yet.

Keith Holland

Keith Holland (born 6 December 1935) is a British former racing driver from England who competed in various classes of racing in the 1960s and ’70s. He is known for winning the 1969 Madrid Grand Prix in a Formula 5000 car in a field which contained several Formula One entries. He was also a regular competitor in the British Formula 5000 Championship finishing third in the title standings on two occasions.

Holland’s career began in 1961, with a Lotus 11, yielding a third-place finish in the Boxing Day meeting at Brands Hatch. He continued in 1962, with a GSM Delta competing in only three national level, or above, races. He achieved a best finish of fourth at a 500km race at the Nürburgring in September. In 1963, Holland entered the Guards Trophy (S2.0 class) at Brands Hatch in a Diva GT but did not finish.

Holland next appeared at national level in the 1967 Brands Hatch six-hour race. He competed alongside entrant Terry Drury in a Ford GT40 and finished 14th chinese meat tenderizer. Although Holland entered other events in 1967, he did not actually compete in them. In 1968, Holland again entered the Brands Hatch six-hour race, together with the Monza 1000 km race, in Drury’s GT40, but did not finish either event. The pairing then entered the Targa Florio with the Ford and were classified 54th, followed by the 1000km of Nürburgring, finishing 35th. Holland then returned to domestic racing with a Lotus 47 before competing in a six-hour race at Surfers Paradise in an Austin Mini Cooper, finishing fifth. He then finished 12th in the Guards Trophy at Brands Hatch with the Lotus 47, and was entered for the 1968 24 Hours of Le Mans alongside Drury in the GT40, but did not attend.

Holland took part in the 1969 Madrid Grand Prix at Jarama with a Formula 5000 Lola T142-Chevrolet V8 entered by Alan Fraser. The race was originally intended as a full-scale Grand Prix-type event as the Spanish Grand Prix had been moved to Barcelona. However are meat tenderizers safe, a clash of dates meant that a relatively small mixed field of F5000 and F1 cars took part. Holland led early in the race

United States Away BROOKS 6 Jerseys

United States Away BROOKS 6 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

, after Tony Dean (BRM P261) spun at the start, but was passed by Peter Gethin in an F5000 McLaren-Chevrolet. Towards the end, Holland had to drop back slightly due to water temperature issues, but on the last lap, Gethin’s Chevrolet engine broke a connecting-rod and despite spinning on his own final lap, Holland was able to win the race.

1969 also saw Holland enter the French Formula Three Championship with Fraser’s Brabham BT15 and finish eighth in the Oulton Park Gold Cup with the Lola T142. He competed in the British Formula Three Championship in a Brabham BT21 finishing 27th in the title standings with three points. However, his 1969 British F5000 season was more successful, achieving fourth place in the championship, with six podium finishes.

In 1970, Holland entered the Australian Grand Prix (at that time run to F5000 rules) in a McLaren M10B-Chevrolet. He qualified in eighth position but retired after nine laps with an oil-pump problem. He also competed in the British F5000 championship in Fraser’s Lola, finishing in 12th place in the standings with eight points from five races.

In 1971, Holland competed in three races in the Tasman Series with the Mclaren-Chevrolet entered by Road & Track Auto Services. He was classified 14th in the title standings with two points. He participated in the 1971 British Formula 5000 championship with the McLaren finishing in 16th place with four points from eight races. At the 1971 World Championship Victory Race, Holland was classified 15th, in the McLaren, in a race stopped at 15 laps following a fatal accident to Jo Siffert.

Holland entered the 1972 International Gold Cup with the McLaren-Chevrolet. He did not finish, retiring after 31 laps with broken engine mountings. He subsequently participated in the Rothmans 50,000 race at Brands Hatch with a Lola T190 (F5000) entered by Chris Feathestone. He qualified in 29th position and thus took part in the main race, for the first 30 qualifiers, where he finished 13th but 12 laps behind. At the John Player Challenge Trophy, Holland finished 11th in a Chevron B24 entered by Sid Taylor Racing. In the 1972 British F5000 championship, Holland competed in eight races and was classified eighth in the championship with 16 points. He achieved two podium finishes and two fastest laps. In the 1972 World Championship Victory Race, he finished 11th in a Chevron B24.

In 1973, Holland finished third in the British F5000 Championship, using both a Trojan T101 and a Lola T190 entered by Ian Ward Racing. He achieved a total of 116 points from 15 races, with wins at Mallory Park and Mondello Park, each with the Trojan. He had one further podium finish together with two pole positions and two fastest laps. At the 1973 International Trophy, Holland finished 10th with the Trojan and at the 1973 Race of Champions qualified 11th but did not finish due to a rear wing problem.

In the 1974 British F5000 Championship, Holland dropped to 19th in the title standings with 20 points from eight races, including two podium finishes, and used both a Trojan T102 and a Lola T332. Entries were made for the 1974 Race of Champions and the International Trophy but Holland did not start at either event. However, co-driven by Tony Birchenhough and Brian Joscelyne he achieved a tenth-place finish in the Brands Hatch 1,000km race using a Lola T294, but again paired with Birchenhough, did not finish the Kyalami six-hour race.

The 1975 British F5000 Championship saw Holland finish in 25th position with 10 points, having only competed in one event. However, in 1976, with the series renamed as Shellsport International and run to Formula Libre rules, Holland finished third in the standings using a Lola T400, with a win at Brands Hatch in October, three other podium finishes and two pole positions 1 liter glass bottles.

Holland began the 1977 series with a second place at Mallory Park but achieved only one other podium-finish and dropped to eighth in the championship with 63 points.

In 1978, Holland competed in the Rothmans International Series which was part of the Australian Formula 1 category and at that time included cars to F5000 specification. He finished 10th in the championship with 3 points from four races.

The winning car from the 1969 Madrid Grand Prix was restored in 2004 as part of the UK television series Salvage Squad. Holland made a brief appearance in the programme.


Posted in Uncategorized and tagged , , , by with no comments yet.

Мварувари, Бенджани

* Количество игр и голов за профессиональный клуб считается только для различных лиг национальных чемпионатов.

** Количество игр и голов за национальную сборную в официальных матчах.

Бе́нджамин Мварува́ри (англ. Benjamin Mwaruwari; 13 августа 1978, Солсбери) — зимбабвийский футболист, нападающий.

Бенджани Мварувари родился в семье выходцев из Малави. Он начинал карьеру в зимбабвийских клубах «Лулу Роверс» и команду Университета Зимбабве, игравших в Первом дивизионе, в 1998 году перешёл в «Эйр Зимбабве Джетс», представлявший местную Премьер-лигу

Argentina Home CRESPO 9 Jerseys

Argentina Home CRESPO 9 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

, а в 1999 — в южноафриканский «Джомо Космос». В 2001 году Бенджани был назван лучшим футболистом ЮАР и отправился в швейцарский «Грассхопперс» на правах аренды. Забив один гол в 27 матчах за клуб из Цюриха, Мварувари перешёл во французский «Осер». Под руководством Ги Ру дела у африканского форварда пошли лучше, однако при Жаке Сантини, новом тренере «Осера», он перестал попадать в состав и, забив за 3 с половиной сезона 20 мячей, был продан в английский «Портсмут» за 4 100 000 фунтов в январе 2006 года are meat tenderizers safe. В «Портсмуте» Бенджани далеко не сразу начал отрабатывать вложенные в него деньги, забив первый гол лишь в 15-м матче за клуб. В следующем сезоне 2006/07 Мварувари забил лишь 6 голов за «Портсмут», хотя многие, несмотря на это, считали его связующим звеном в атаке «помпи». Зато в сезоне 2007/08 Бенджани начал забивать один гол за другим, и к октябрю вышел в лидеры бомбардирской гонки Премьер-лиги. К окончанию зимнего трансферного окна на счету африканца значилось 12 мячей, и за сумму 3 870 000 фунтов (которая могла бы вырасти до 7 600 000 фунтов, если бы футболист сыграл 75 матчей за новый клуб) он был куплен «Манчестер Сити». Мварувари тогда опоздал на самолёт и прибыл на тренировочную базу «горожан» в 11.10 утра, то есть за 50 минут до закрытия трансферного окна, и поставил сделку на грань срыва, поскольку времени на оформление всех документов уже не оставалось. «Портсмут» к тому времени уже приобрёл замену африканцу в лице Джермена Дефо и не горел желанием терять деньги из-за несостоявшегося трансфера Мварувари. В итоге вопрос удалось уладить, и Бенджани дебютировал в составе «Сити» 10 февраля 2008 года в манчестерском дерби, забив победный гол. Примечательно

Real Madrid Club de Fútbol Home MARCELO 12 Jerseys

Real Madrid Club de Fútbol Home MARCELO 12 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

, что первый гол на домашней арене «Сити» влетел от ноги Бенджани в ворота «Портсмута», но африканец не стал праздновать гол в ворота своего бывшего клуба и зарёкся делать это впредь.

Летом 2010 Мварувари перешёл в «Блэкберн» бесплатно на правах свободного агента.

Бенджани Мварувари является капитаном сборной Зимбабве. Дебютировав в 1998 году, нападающий забил 29 мячей в 44 играх национальной команды buy socks cheap.


Posted in Uncategorized and tagged , , , by with no comments yet.

Environnement en Allemagne

L’environnement en Allemagne est l’environnement (ensemble des éléments – biotiques ou abiotiques – qui entourent un individu ou une espèce et dont certains contribuent directement à subvenir à ses besoins) du pays Allemagne. Seizième pays le plus peuplé au monde, sur une surface relativement petite (63e pays par la surface), l’Allemagne est un pays qui préserve des espaces naturels importants. Le territoire compte 30 % de forêts, et une centaine de zones protégées (13 parcs nationaux, 14 réserves naturelles et 80 parcs naturels régionaux). C’est par ailleurs l’un des pays les plus urbanisés au monde, avec beaucoup de constructions collectives, de transports en commun et d’espaces verts.

Quatrième pays au PIB le plus élevé au monde, l’Allemagne a exploité et exploite de nombreuses ressources naturelles. Le secteur industriel (notamment automobile) et les transports sont très développés, et les pollutions sont importantes. L’Allemagne est le 6e pays le plus émetteur en gaz à effet de serre au monde. L’agriculture est globalement assez intensive.

L’empreinte écologique par personne de l’Allemagne était en 2012 de 5,2 hag, ce qui est très supérieur à la moyenne mondiale (2,6 hag). La biocapacité par personne était de 2 hag, de sorte que l’Allemagne est en déficit écologique. Du fait que l’empreinte écologique a diminué depuis les années 1970, et que la biocapacité a légèrement augmenté, le déficit écologique de l’Allemagne décroît depuis les années 1970.

Les Allemands sont sensibilisés à l’écologie ; ils consomment des produits issus de l’agriculture biologique et le recyclage est élevé. Le parti Les Verts a une place importante dans la politique allemande. L’Allemagne a engagé une transition écologique, avec des constructions passives, le développement des énergies renouvelables are meat tenderizers safe, une limitation des pollutions automobiles, des écoquartiers comme Vauban à Fribourg. Elle s’est engagée à arrêter de produire de l’énergie nucléaire (mais importe de l’électricité à la France).

On distingue en Allemagne plusieurs grands espaces : la grande plaine du Nord, les montagnes moyennes du centre, le plateau bavarois et la vallée du Danube au Sud. L’altitude maximale est de 2 963 m. 30 % du territoire allemand est couvert par la forêt (feuillus ou conifères). Les landes et les tourbières occupent une partie du nord du pays.

On dénombre 48 000 espèces animales et environ 24 000 espèces de plantes, mousses, champignons et algues sur le territoire allemand. Le loup est revenu de Pologne, on compte environ 25 meutes ; il y a des renards dans toutes les villes, des sangliers.

En Allemagne fédérale, le terme de Parc naturel est né lors d’un congrès d’une importante association de protection de la nature et du paysage, en 1956. L’Allemagne compte 16 parcs nationaux, 14 réserves naturelles et 80 parcs régionaux, soit au total au moins 104 parcs naturels. Ils occupent plus d’un quart de la superficie de l’Allemagne.[réf. nécessaire] TERRA Vita a été en 2001 le premier parc naturel allemand à se voir attribuer la distinction de parc géologique. En 2004 et 2005, 5 Parcs ont été inclus à la liste des géoparcs reconnus par l’UNESCO.

Le réseau ferré est bien développé. Le réseau routier est très développé, dont celui des autoroutes. Il y a également 7 500 km de voies navigables.

Quatorze villes sont dotées de métros et 20 agglomérations de tramways. La pratique du vélo est très répandue, avec 70 000 km de pistes cyclables. Dans la Ruhr, des voies ferrées ont été transformées en autoroutes cyclables, reliées au réseau des pistes cyclables des villes.

L’Allemagne a un passé industriel important. Au XIXe siècle, la Ruhr a fondé son développement sur l’exploitation des mines de charbon.

L’industrie automobile est très développée. Elle est consommatrice en ressources pour la fabrication, et elle engendre des comportements individuels de mobilité, polluants (voiture individuelle). L’Allemagne a produit plus de 6 millions de voitures en 2007. Le groupe Volkswagen avait le 2e chiffre d’affaires le plus élevé de l’industrie automobile au niveau mondial en 2008. En 2015, l’affaire Volkswagen révèle une fraude massive visant à réduire artificiellement les émissions polluantes des véhicules neufs soumis à un contrôle anti-pollution.

55 % du territoire allemand est utilisé pour l’élevage (environ 20 %) et les cultures (environ 35 %). L’Allemagne est le 3e producteur mondial de betterave à sucre, orge et seigle. elle est également le 4e producteur mondial de porc avec un cheptel de 26,5 millions de bêtes. C’est également le premier producteur européen de lait de vache, avec 4,3 millions de tonnes collectées en 2014. L’Europe produisant trop de lait à la suite de la fin des quotas laitiers, le prix du lait conventionnel baisse, avec des conséquences sur la viabilité des exploitations. Il existe également des vignes en Allemagne, sur les coteaux des fleuves, sur les rives sud bien exposées.

Si les AMAP sont peu nombreuses (144 fin 2014 contre plus de 1600 en France), l’agriculture biologique, qui s’est développée en Allemagne dans les années 1960, a longtemps concerné une part plus importante de surface qu’en France. Les consommateurs allemands plébiscitent les produits biologiques. Néanmoins, au début des années 2010, environ 5 % des agriculteurs biologiques repassent en conventionnel (sur un total de 23 000 agriculteurs biologiques), en raison de la concurrence sur les produits bio par la Pologne ou les pays hors UE (pays baltes…).

Le prix de l’abattage étant moins cher en Allemagne, une partie du cheptel français est abattu en Allemagne, avec des conséquences en termes de transport et impact environnemental lié.

Pays autrefois riche en ressources notamment en charbon (dans l’ancienne Communauté européenne du charbon et de l’acier), il est aujourd’hui appauvri. L’Allemagne fait donc pression sur les ressources mondiales, et reçoit par exemple 41 % de son gaz naturel, 34 % de son pétrole et 21 % de son charbon de la Russie. L’Allemagne a fermé 28 centrales au gaz, à la suite du développement de l’énergie renouvelable.

L’utilisation massive du béton pendant la reconstruction a utilisé beaucoup de sable. De plus, une partie du béton utilisé ultérieurement pour des autoroutes, contenant des hydroxydes, s’est vite détérioré, nécessitant des réparations.

En 2007, l’Allemagne était le 6e plus gros émetteur de CO2 au monde, avec environ 2,7 % du total des émissions.

Aidée par l’effondrement économique de l’ex-RDA, l’Allemagne est passée de 1 246 Mt en 1990 à 936 Mt en 2010, une baisse de 25 %.

L’intense circulation automobile (les autoroutes n’ayant pas de vitesse limitée hors agglomération ou travaux) et l’industrie développée génèrent une importante pollution atmosphérique. L’Allemagne est le 25e pays ayant la plus forte concentration annuelle de particules. Celle-ci dépasse légèrement le seuil recommandé par l’OMS.

L’Elbe est le fleuve le plus pollué d’Allemagne, alors que la qualité des eaux du Rhin s’est améliorée. Les rejets de l’agriculture (nitrates) mais surtout de l’industrie sont en cause.

L’Allemagne est en tête du recyclage en Europe, avec un taux de recyclage des déchets de 62 % en 2014 (63 % pour l’Autriche). La consigne des bouteilles est mise en place depuis 2003 ; néanmoins, seulement 30 % des bouteilles sont recyclées en 2014, contre 50 % en 2008.

L’Allemagne est un des pays d’Europe en surcapacité en termes d’incinération des déchets.

Avec 87 % de citadins, l’Allemagne est l’un des pays les plus urbanisés de la planète. 4 villes comptent plus d’un million d’habitants (Berlin, Cologne, Francfort-sur-le-Main et Hambourg).

L’Histoire a conduit l’Allemagne a une politique de reconstruction : reconstruction en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, renouvellement urbain à Berlin depuis la chute du mur ou dans les zones industrielles… La reconstruction des années 60 a privilégié les bâtiments collectifs, en béton.

Par ailleurs, de grands espaces verts ont été préservés dans certaines villes allemandes, comme Berlin. La ville a été précurseur dans l’instauration d’un coefficient de biotope afin de maintenir une biodiversité en ville.

Depuis la chute du mur, l’Allemagne de l’Est a perdu 3 millions d’habitants. La vacance de logement a augmenté, conduisant à une politique de réutilisation des friches et de recentralisation de l’urbanisation.

L’Allemagne est exposée à de multiples aléas naturels : inondations, tempêtes, incendies, glissements de terrain, séismes…

Le littoral est soumis à de violentes tempêtes en hiver et le pays doit faire face à des inondations récurrentes comme celles d’août 2002 à Dresde et d’août 2005 en Bavière.

Il existe également un risque industriel. Jusqu’en 2016 (2 morts à Ludwigshafen), BASF, plus grande entreprise chimique d’Allemagne, n’a pas connu d’accidents graves durant des décennies. Les drames les plus graves ont eu lieu en 1921 et en 1948 dans la ville de Ludwigshafen. Le premier (en 1921) a vu 585 personnes mourir après une explosion dans une usine d’ammoniaque. L’explosion d’Oppau détruisit une grande partie de la ville qui l’entourait. Le second accident, en 1948, a fait 207 morts et quelque 3 800 blessés.

Dés le XIXe siècle, les scientifiques allemands contribuent largement à l’amélioration de la connaissance du vivant, à commencer par Ernst Haeckel, qui inventa le terme écologie en 1866, et Karl Möbius, zoologiste et écologue, qui inventa le terme de biocénose en 1877. August Friedrich Thienemann, fondateur de la limnologie, publie dès 1914 des études sur les interactions entre les différentes communautés d’êtres vivants et les conditions environnementales. Il anticipe en cela le concept d’écosystème runners water bottle handheld.

Les Allemands sont sensibles à l’écologie, et le parti des Verts tient une place importante dans la politique allemande. Les ONG et les médias sont également des acteurs de l’environnement.

La COP1 (Conférence des parties) s’est tenue à Berlin en 1995. L’Allemagne a instauré en 1999 une réforme fiscale écologique : elle a diminué les prélèvements sur les salaires et augmenté d’autant les taxes sur les énergies polluantes. Le pays a signé le Protocole de Kyoto le 29 avril 1998 et l’a ratifié le 31 mai 2002. Celui est entré en vigueur en 2005 avec la ratification de la Russie. Les engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre ont été dépassés par l’Allemagne, la diminution étant significative (- 25 %).

La loi sur les énergies renouvelables a fait passer le pourcentage de cette énergie de 6 à 15 % de 2000 à 2009. L’Allemagne a renoncé en 2011 à l’énergie nucléaire civile (la dernière centrale devant être arrêtée au plus tard en 2022) et est de ce fait largement importatrice d’énergie, notamment en provenance de la France. L’Allemagne est l’un des principaux producteurs d’énergie éolienne, et a également bien développé l’énergie solaire, thermique et photovoltaïque. En Allemagne de l’Est, une centrale photovoltaïque de 100 ha a été construite en réutilisant une friche d’aéroport.

L’Allemagne a rendu la rénovation thermique des bâtiments obligatoire, à raison de 265 000 logements par an.

Freiburg s’inscrit dans une démarche de ville durable avec l’écoquartier Vauban complètement piéton et adoptant des principes de recyclage des eaux et des déchets innovants. Les normes de construction ont évolué assez tôt vers des constructions passives avec le label Passivhaus. L’Allemagne a adopté un objectif ambitieux et souhaite diviser par 3 l’évolution de l’artificialisation de ses sols d’ici 2020.

A Tübingen, le « quartier français », ancienne base militaire de l’armée française après la Seconde Guerre mondiale devenue friche industrielle, a été décontaminé puis réhabilité progressivement par la ville depuis 1993. 75 à 85 % des logements neufs du quartier obéissent aux principes de l’habitat participatif.

Hambourg a été élue capitale verte européenne en 2011. Beaucoup de toitures végétales y ont été construites.

En 2015, l’organisation Global Footprint Network (GFN) indique que l’Allemagne a un déficit en écologique. La biocapacité par personne s’élève à environ 2,06 hag (hectare global par habitant), l’empreinte écologique par personne à 4,37 hag. C’est notamment le bilan carbone qui est plus de trois fois supérieur à la capacité forestière.

En revanche, l’index global d’adaptation est le 5e meilleur au monde, la vulnérabilité du territoire au changement climatique étant faible, et le niveau de préparation élevé.

Lionel Charles et al., Environnement et sciences sociales en France et en Allemagne, L’Harmattan, coll. « Sociologies et Environnement », , 480 p. (ISBN 978-2-343-00954-4).


Posted in Uncategorized and tagged , by with no comments yet.

Kelme Outlet | Le Coq Sport Outlet

kelme paul frank outlet new balance outlet bogner outlet le coq sportif outlet brand bags cheap bags sale bags online